Formulaire de recherche

Centre d'hébergement - Mutualité Française PACA

Nos actions

Le processus d’admission, première étape du projet personnalisé :

Il n’y a pas d’intégration réussie sans un processus d’admission abouti permettant de dédramatiser l’entrée en institution, qui doit être vécue comme un prolongement du parcours de chaque personne.

Une fois le diagnostic de la maladie établi, le médecin coordonnateur intervient, avant toute admission, pour vérifier que les conditions préalables sont bien réunies et notamment que les besoins du résident sont bien compatibles avec les moyens matériels et humains de la structure.

Puis tout est fait pour qu’avant même son entrée dans l’Etablissement, le futur résident puisse s’y projeter : visite à domicile puis visite de la structure avec son (ses) accompagnant(s), présentation de l’équipe et du rôle de chacun dans l’accompagnement du résident, participation ponctuelle à des activités organisées dans l’établissement pendant un temps donné préalable (ateliers, repas, visites, expositions…).

Lors de l’admission, le résident est accompagné par un couple de référents professionnels, chargé de la coordination du Projet Personnalisé (PP) élaboré en équipe. Cet accompagnement personnalisé est maintenu le temps nécessaire à l’intégration et se poursuit tout au long de l’institutionnalisation.

L’EHPAD est également en lien permanent avec le CMRR pour les futurs résidents suivis par ce centre et France Alzheimer pour les usagers fréquentant l’accueil de jour.

La vie dans l'établissement : centrée sur les besoins des résidents et ouverte sur l’extérieur

L’établissement doit d’être un véritable lieu de vie et d’accompagnement pour tous, conçu dans le respect de chacun et non pas uniquement un lieu de soin et de prise en charge. C’est à  l’établissement de s’adapter aux besoins des personnes et non l’inverse.

Les rythmes et besoins individuels sont respectés. Les espaces de vie ont été conçus pour que le cadre soit agréable et adapté aux besoins des résidents : des chambres personnalisées, une signalétique adaptée, un design sonore étudié, l’utilisation des espaces extérieurs, l’organisation d’activités , la préservation des espaces privatifs. Le respect de la vie privée, de l’intimité, notamment corporelle et de l’autonomie des personnes est favorisé.

Des activités collectives et individuelles à visée thérapeutiques et ludiques sont organisées avec pour but le maintien et la réhabilitation des capacités fonctionnelles, des fonctions cognitives (rééducation, entretien, stimulation, ateliers mémoire) et sensorielles (stimulation multi-sensorielles), et le maintien des liens affectifs et sociaux en respectant les goûts, les envies et les désirs des personnes. Elles contribuent à l’amélioration de la qualité de la vie et des facultés de communication.

Elles peuvent être organisées par des professionnels de l’établissement, des prestataires extérieurs ou des associations de bénévoles sous convention avec l’établissement.

Des activités spécifiques sont mises en place pour diminuer les troubles du comportement avec l’appui, notamment du CMRR, notamment pour l’évaluation : la musique, l’espace Snoezelen, des espaces bien-être, l’art-thérapie, l’aromathérapie, les massages, la luminothérapie…

Les avis des résidents et de leurs familles sont régulièrement sollicités et respectés.

Le maintien du lien social est favorisé, dans les actes de la vie quotidienne (repas en commun par exemple ou avec les familles, réception de la famille et des amis…).

La situation au cœur de ville permet le décloisonnement par la mise en place d’activités intergénérationnelles et tournées vers l’extérieur qui permettent de valoriser les compétences.

Un parcours, inspiré du Parcours 4S (Sport Santé, Seniors, Saint-Roch) permet aux résidents et leurs familles de circuler dans le quartier, vers les lieux de vie (commerces, jardins, marché) en toute sécurité grâce à l’aménagement et la réfection des trottoirs et l’amélioration de la signalisation notamment.

La famille a également un rôle important à jouer :

elle est consultée en amont pour l’établissement du Projet Personnalisé. Et si le respect de la volonté de s’impliquer ou pas est de mise, elle a, si elle le souhaite, la possibilité de s’engager collectivement (par l’intermédiaire du Conseil de Vie Sociale) et individuellement (accompagnement de sorties, participation à des activités communes, place dans l’élaboration et la réadaptation du PP). Elle peut également bénéficier de formations et de participation à des rencontres régulières sur des thématiques données, avec la collaboration des autres structures de l’Institut Claude Pompidou.

chambre ICP
L’EHPAD est également en lien permanent avec le CMRR pour les futurs résidents suivis par ce centre et France Alzheimer pour les usagers fréquentant l’accueil de jour.

Un garant de qualité. L’ensemble du personnel, y compris technique et administratif, est formé à l’accompagnement des personnes âgées atteintes par la maladie d'Alzheimer. En apprenant à communiquer, à repérer et signaler les situations, en développant le respect de la personne, par le vouvoiement notamment, mais aussi l’empathie et la distance, la formation permet de favoriser la création du lien social et l’humanisation de la vie de l’EHPAD. Les équipes sont également formées à l’accompagnement de fin de vie pour les résidents et leurs familles. Dans le cadre de la coopération avec le CMRR et France Alzheimer 06, une supervision d’équipe est assurée.

C’est une instance consultative ayant pour vocation d’associer les représentants des usagers, des familles et le personnel de l’établissement pour tout ce qui concerne son fonctionnement. Composé de 20 personnes, il se réunit au moins 3 fois par an et peut mettre en place des commissions internes sur des thématiques déterminées (animation, projet culturel…).

L’Etablissement est habilité à l’aide sociale. En fonction de sa dépendance évaluée au moment de son admission et réévaluée une fois par an et de son niveau de ressources, le résident peut bénéficier de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) versée per le Conseil Général. Les conditions financières concernant les soins, l’hébergement et la prise en charge de la dépendance sont détaillées dans le règlement de fonctionnement.